• Couverture La Très brève relation de la destruction des Indes et ses lecteurs européens (1578-1701)
  • 4eme La Très brève relation de la destruction des Indes et ses lecteurs européens (1578-1701)

LA TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES ET SES LECTEURS EUROPÉENS (1578-1701)

Penser l'Amérique au temps de la domination espagnole
Date de publication : juillet 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le temps n’est plus où Julián Juderías pouvait attribuer à
Las Casas la paternité de la légende noire anti-espagnole1. Cette
thèse, longtemps et souvent reprise après lui, ne tenait pas
compte du contexte dans lequel la Très brève relation de la
destruction des Indes avait vu le jour, ni de l’intention de son
auteur : elle confondait l’œuvre et les usages qui en avaient été
faits. Elle péchait aussi parce qu’elle focalisait outrageusement
l’attention sur ce texte et sur son auteur, négligeant l’impact
d’autres témoignages et notamment de La historia del mondo
nuovo de Girolamo Benzoni

     
  • ISBN : 978-2-296-56185-4 • juillet 2011 • 30 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat