• Couverture L’indépendance de la justice et l’indifférence des juristes français
  • 4eme L’indépendance de la justice et l’indifférence des juristes français

L’INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE ET L’INDIFFÉRENCE DES JURISTES FRANÇAIS

L'indépendance de la justice
Date de publication : octobre 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La question de l’indépendance de la justice laisse-t-elle les juristes
français "indifférents" ? L’expression "juristes français" sera comprise dans
un sens étroit : elle désigne ici les savants, les acteurs issus du monde
académique. Quant à la supposée "indifférence", elle sera entendue dans deux
sens. Classiquement d’abord, comme l’expression d’un "désintérêt" de la
doctrine. De façon moins orthodoxe ensuite, elle désignera l’absence de
"différend" doctrinal, qui peut apparaître comme une simple conséquence du
défaut d’attention vis-à-vis du sujet mais encore peut-être, comme un silence
approbateur, une doctrine qui ne dit mot, exprimant comme une sorte de
"consentement" à l’organisation de l’indépendance de la justice telle qu’elle
existe aujourd’hui en France.

     
  • ISBN : 978-2-296-55267-8 • octobre 2011 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat