• Couverture Ontologie, esthétique et éthique
  • 4eme Ontologie, esthétique et éthique
Date de publication : octobre 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
Si l'éthique et esthétique riment bien dans l'oreille d'un poète, leur
rapport n'est pas si évident quant à leurs objets. On peut brosser le
tableau à gros traits, disant que l'éthique est une interrogation sur le
"comment bien faire pour bien faire". Ainsi, à la question de Kant "que
dois-je faire ?" qui ne privilégie que le devoir s'ajoute une téléologie du
bien; à telle enseigne que la question devient : "que dois-je faire pour
bien faire ?", où le devoir est relativisé par sa fin qu'est "bien faire".
Quant à l'esthétique, tout le monde en parle, pourrait-on dire. "Il n'y a pas
d'esthétique", "c'est beau", etc. sont des expressions qui émaillent nos
dires quotidiens. Aussi Nédoncelle a-t-il raison de dire qu' "un enfant
sensible, en certain sens, en sait déjà autant qu'un penseur chevronné"
(Nédoncelle, 1956

     
  • ISBN : 978-2-296-56337-7 • octobre 2011 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat