• Couverture DU CENTRE UNIVERSITAIRE À KISANTU À L'UNIVERSITÉ DE KIMUENZA
  • 4eme DU CENTRE UNIVERSITAIRE À KISANTU À L'UNIVERSITÉ DE KIMUENZA

DU CENTRE UNIVERSITAIRE À KISANTU À L'UNIVERSITÉ DE KIMUENZA

revue d'origine de cet article : Congo Meuse 10


Date de publication : juin 2010
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Les cinq années de guerre allaient freiner le développement des
fondations de l’Université de Louvain à Kisantu : la Fondation de
l’Université de Louvain au Congo (FOMULAC) et le Centre
agronomique de l’Université de Louvain au Congo (CADULAC). Privées
de ressources extérieures, les deux institutions, incapables d’assurer la
relève de leur personnel sans interrompre pour autant leur action, durent
se contenter de parfaire les institutions existantes.
Une école des Sciences administratives et commerciales à Kisantu
À la fin des hostilités qui déchirèrent le monde de 1939 à 1945, il ne
fallait pas être grand prophète pour se rendre compte que les Africains
revendiqueraient tôt ou tard leur part de responsabilités dans le
gouvernement et l’administration de leur pays. L’internationalisation du
phénomène colonial, les mouvements d’émancipation qui agitaient la
plupart des pays afro-asiatiques, la facilité et la rapidité des moyens de
communication allaient contribuer à la naissance d’un nationalisme
africain, même dans des pays comme le Congo belge que ses dirigeants
s’étaient efforcés de maintenir

     
  • ISBN : 978-2-296-11775-4 • juin 2010 • 154 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso