• Couverture Dissuasion situationnelle et gonflement des demandes d'indemnisation à l'assurance privée : résultats d'une expérimentation de terrain1
  • 4eme Dissuasion situationnelle et gonflement des demandes d'indemnisation à l'assurance privée : résultats d'une expérimentation de terrain1

DISSUASION SITUATIONNELLE ET GONFLEMENT DES DEMANDES D'INDEMNISATION À L'ASSURANCE PRIVÉE : RÉSULTATS D'UNE EXPÉRIMENTATION DE TERRAIN1

Cet article est un extrait du livre suivant :
La lutte contre la criminalité économique : réponses interdisciplinaires à un défi global


Date de publication : octobre 2010
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
Selon la théorie de la dissuasion, la sanction pénale peut produire deux
effets distincts. D'une part, la peine peut réduire le risque de récidive du
délinquant qui lui est exposé. D'autre part, la peine peut produire un effet
dissuasif général sur les délinquants potentiels (Gibbs, 1979 ; Cusson, 1998).
Il est d'ailleurs généralement accepté que les sanctions pénales sont plus
efficaces auprès des délinquants engagés dans la criminalité économique que
chez ceux qui commettent des formes plus conventionnelles de crimes. Les
criminels en col blanc sont souvent dépeints comme étant plus réceptifs aux
menaces de sanctions pénales étant donné qu'ils ont plus à perdre que les
autres délinquants en termes de capital financier et social (Chambliss, 1967 ;
Tittle, 1969 ; Weisburd et coll., 1990 et 1995). De plus, les crimes
économiques sont aussi perçus comme une forme hautement rationnelle de
criminalité dans laquelle le délinqua

     
  • ISBN : 978-2-296-12684-8 • octobre 2010 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat