• Couverture HABITER LE MONDE AVEC DES SONS
  • 4eme HABITER LE MONDE AVEC DES SONS

HABITER LE MONDE AVEC DES SONS

revue d'origine de cet article : Géographie et Cultures 76

Date de publication : juillet 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Résumé : Dans l’histoire de la culture afro-américaine, la musique a toujours
occupé une place de choix. Écrivains, plasticiens, philosophes et sociologues noirs,
etc., tous ont estimé devoir payer leur dette ou définir leurs objectifs esthétiques en
fonction des accomplissements de la musique. D’où vient une telle autorité de la
musique sur l’ensemble des arts noirs américains ? Y a-t-il un lien privilégié entre le
son musical et l’expérience afro-américaine ? En m’appuyant sur les apports de
deux théoriciens de la culture noire américaine, Ralph Ellison et Édouard Glissant,
je montrerai qu’au-delà de la musique, c’est la voix noire américaine qu’il faut
considérer comme la véritable matrice de l’art afro-américain. Le processus de
transformation d’une expérience localisée dans le temps et l’espace (la plantation
esclavagiste de l’Amérique coloniale) en un agrégat sonore aisément identifiable par
la communauté afro-américaine et au-delà, témoigne d’une appropriation d’un
espace de prime abord hostile pour l’habiter avec des sons familiers et communs, et
le rendre viable sur un plus long terme.
Mots-clés : grain de la voix, musique afro-américaine, ethnicité, créolisation.

     
  • ISBN : 978-2-296-54657-8 • juillet 2011 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat