• Couverture Du rôle du gangsta rap dans la construction d’une représentation : le cas de Compton,
  • 4eme Du rôle du gangsta rap dans la construction d’une représentation : le cas de Compton,

DU RÔLE DU GANGSTA RAP DANS LA CONSTRUCTION D’UNE REPRÉSENTATION : LE CAS DE COMPTON, "GHETTO NOIR" À MAJORITÉ HISPANIQUE

revue d'origine de cet article : Cycnos 27

Date de publication : septembre 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Compton, ville moyenne de la banlieue de Los Angeles, située au sud
du célèbre quartier de Watts qui fut le théâtre des violentes émeutes1 de
1965, est aujourd’hui un symbole : celui du déclin des banlieues américaines
amorcé depuis le milieu des années 1960. Autrefois banlieue résidentielle
blanche2, elle ressemble aujourd’hui en de nombreux points au ghetto voisin
de South Central, auquel Watts appartient. Avec 64% d’Hispaniques et
33,5% de Noirs, un taux de personnes vivant sous le seuil de pauvreté deux
fois supérieur à celui de l’ensemble de la Californie (28%), un taux de
chômage dépassant les 20%, et une des densités de membres de gangs les
plus importantes du pays3, Compton est de nos jours considérée par
beaucoup comme faisant partie du ghetto.
Pauvreté, minorités ethniques et criminalité : ce triptyque est
massivement perçu comme la marque de fabrique de la ville depuis plus de
20 ans et ce du fait de

     
  • ISBN : 978-2-296-55352-1 • septembre 2011 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat