• Couverture L’Affaire du génocide. Bosnie et Serbie devant la Cour internationale de Justice ou la dénonciation à l’épreuve du droit international
  • 4eme L’Affaire du génocide. Bosnie et Serbie devant la Cour internationale de Justice ou la dénonciation à l’épreuve du droit international

L’AFFAIRE DU GÉNOCIDE. BOSNIE ET SERBIE DEVANT LA COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE OU LA DÉNONCIATION À L’ÉPREUVE DU DROIT INTERNATIONAL

revue d'origine de cet article : Droit et Cultures 58


Date de publication : février 2010
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Un massacre judiciaire", tel est le titre d’un article d’Antonio Cassese,
ancien Président du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie
(TPIY), publié sur le site du Guardian le 27 février 20071, un jour à
peine après que la Cour internationale de Justice (CIJ) a rendu son arrêt dans
l’Affaire relative à l’application de la Convention pour la prévention et la
répression du crime de génocide.
Cette instance dramatique avait été introduite par la Bosnie-Herzégovine
contre la Serbie2 quatorze ans plus tôt, en pleine guerre donc, une guerre dont en
1996 une Chambre du TPIY observait que "le "nettoyage ethnique" parai[ssait]
bien avoir été […] non pas une conséquence […] mais bien le but […]"3 et dont
Élisabeth Claverie a souligné "l’illisibilité politique générale", jusque dans la
série des jugements rendus

     
  • ISBN : 978-2-296-11320-6 • février 2010 • 32 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat