• Couverture Tout était propre
  • 4eme Tout était propre

TOUT ÉTAIT PROPRE

revue d'origine de cet article : Congo Meuse 11

Date de publication : juin 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Mon récit sera bref, car je n'ai pas grand-chose à dire. Je m'appelle
Jérémie Wombisa et travaille à l'université depuis le 2 février 1960.
Puisque vous voulez le savoir, je suis né à Muabi dans le territoire de
Luozi dans le Bas-Congo. J'ai débuté ma vie professionnelle à l'hôtel
Memling où j'ai travaillé de 1959 à 1960. Après cette expérience, j'ai été
engagé à Lovanium.
À cette époque, l'université est fort bien organisée. Si tu t'y promènes,
tu te crois à Kalina. Tout y est propre. Si l'eau cesse de couler au robinet,
il y a toujours une réserve d'eau au château d'eau du Plateau pour au
mois une semaine ; et s'il y a une panne générale de courant, l'université
dispose de ses propres groupes électrogènes de secours. L'année
académique comme les vacances de fin d'année commencent et
s'achèvent le même jour pour tout le monde. Et puis, on connaît le
nombre exact d'étudiants. À l'arrivée de Laurent-Désiré Kabila, le jour où
il a été reçu ici par la communauté universitaire, il a demandé au recteur
Nsakala combien il y avait d'étudiants à l'université. Réponse du recteur :
"Plus ou moins, tel chiffre !".

     
  • ISBN : 978-2-296-11774-7 • juin 2010 • 3 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso