• Couverture LE SECTEUR URBAIN INFORMEL DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT: UNE REVUE DE LA LITTERATURE
  • 4eme LE SECTEUR URBAIN INFORMEL DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT: UNE REVUE DE LA LITTERATURE

LE SECTEUR URBAIN INFORMEL DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT: UNE REVUE DE LA LITTERATURE

revue d'origine de cet article : Région et Développement 7

Date de publication : 1998
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Lorsque des auteurs comme Aukrust, Solow ou Denison analysaient la
contribution des facteurs à la croissance économique, il y avait un consensus
pour considérer que le progrès technique, alors défini comme "la mesure de
notre ignorance", expliquait davantage la croissance que le travail ou le capital.
Progressivement, les contours de ce facteur résiduel ont été précisés et bientôt
les interrogations des années cinquante et soixante entreront dans le patrimoine
de l'histoire de la pensée économique. A en juger par l'état de la littérature sur le
secteur informel, il ne nous paraît pas abusif de transposer pour ce concept ce
qui s'est produit pour le progrès technique.
On s'accorde généralement pour considérer que le terme "informel" a été
utilisé pour la première fois par Hart lors d'une étude sur le Ghana présentée
initialement en 1971 et publiée en 1973

     
  • ISBN : 2-7384-6502-1 • 1998 • 44 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso