• Couverture La construction d'une identité de la planche à voile dans les années 1970-1980 : représentations, jeux et enjeux
  • 4eme La construction d'une identité de la planche à voile dans les années 1970-1980 : représentations, jeux et enjeux

LA CONSTRUCTION D'UNE IDENTITÉ DE LA PLANCHE À VOILE DANS LES ANNÉES 1970-1980 : REPRÉSENTATIONS, JEUX ET ENJEUX

revue d'origine de cet article : Sciences Sociales et Sport 4

Date de publication : octobre 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
"Sont trop beaufs les Français ! Une glacière, un Kiravi, un bon
coulommiers et une baguette... Sont les rois de la plage les Français"1. C'est
ainsi que le concepteur américain de la planche à voile, Hoyle Schweitzer,
aurait justifié son choix de ne pas déposer de brevet en France pour son
"invention". De manière paradoxale, le chiffre des ventes de planches explose
dès l'apparition de ce nouveau support nautique sur nos côtes. Ce n'est pas le
cas chez nos voisins allemands, espagnols, italiens ou encore belges. On estime
à 280 le nombre de flotteurs vendus en France en 1974 (au salon nautique), à
14.600 en 1978 (chiffres des constructeurs) et au double l'année suivante2.
Au-delà de son caractère anecdotique, l'argument prêté à l'Américain est
intéressant. En effet, ces représentations sur l'attitude des Français sur les plages
mettant en cause un sentiment de fierté nationale, servent à masquer ce qui peut
être qualifié d'erreur en matière de stratégie industrielle. Ce propos est
également riche parce qu'il

     
  • ISBN : 978-2-296-56093-2 • octobre 2011 • 28 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat