• Couverture Surf et
  • 4eme Surf et

SURF ET "CONTRE-CULTURE" : LA DIMENSION SYMBOLIQUE DES CONSTRUCTIONS JOURNALISTIQUES DE LA PRESSE SPÉCIALISÉE EN FRANCE

revue d'origine de cet article : Sciences Sociales et Sport 4

Date de publication : octobre 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
Le surf et les surfeurs sont, plus que dans beaucoup d'activités sportives,
soumis à de multiples catégorisations1. Les déterminants qui font qu'une
pratique sportive revêt des caractéristiques singulières se construisent avec le
temps. Les catégories mentales issues de plusieurs champs (sportif, médiatique,
politique, universitaire) sont, concernant le surf, construites depuis déjà
quelques décennies en France. L'enjeu est ici de mettre en évidence les logiques
qui structurent durablement les manières dominantes de penser le surf et les
surfeurs.
C'est principalement la presse spécialisée, peu concurrentielle et uniforme
où le magazine mensuel Surf Session occupe une position dominante, mais aussi
les discours marketing des entreprises du surfwear2, tous deux corroborés par
des articles et ouvrages universitaires, qui ancrent par essence la pratique du
surf et les surfeurs dans une "contre-culture". Ces derniers y sont
explicitement et quasi-uniformément marginalisés puis qualifiés de socialement
et sportivement déviants, de "libres" et pratiquant sans contrainte fédérale. Ces
catégories contribuent à construire un inconscient social peu discuté et parfois
très influent chez les

     
  • ISBN : 978-2-296-56093-2 • octobre 2011 • 30 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat