• Couverture LE MYTHE, LE MODERNISME, LA MÉMOIRE: LES RELATIONS ENTRE MUSIQUE, TEXTE ET DRAME DANS THE MASK OF ORPHEUS DE HARRISON BIRTWISTLE
  • 4eme LE MYTHE, LE MODERNISME, LA MÉMOIRE: LES RELATIONS ENTRE MUSIQUE, TEXTE ET DRAME DANS THE MASK OF ORPHEUS DE HARRISON BIRTWISTLE

LE MYTHE, LE MODERNISME, LA MÉMOIRE: LES RELATIONS ENTRE MUSIQUE, TEXTE ET DRAME DANS THE MASK OF ORPHEUS DE HARRISON BIRTWISTLE

Cet article est un extrait du livre suivant :
La parole sur scène


Date de publication : novembre 2008
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Depuis fort longtemps le compositeur britannique Harrison Birtwistle entretient
un rapport très étroit - voire obsessionnel- avec le mythe d'Orphée.
Les premières références explicites au mythe datent des années
1970,avec la "scène dramatique" : Nenia : the Death of Orpheus. Plus
tard, en 1980, il composa On the Sheer Threshold of the Night, un madrigal
qui dramatise les évènements principaux de la version d'Orphée
de Boethius. Les vingt-six Orpheus Elegies (achevées en 2004) traitent
les Sonnets à Orphée de Rilke. Son prochain projet théâtral évoquera
la figure d'Eurydice. Bien que le compositeur soit âgé de 75 ans, il ne
se lasse pas de raconter et à réinterpréter le mythe d'Orphée. On pense
surtout au chef d'oeuvre de Birtwistle,une "tragédie lyrique" écrite pendant
les années 197

     
  • ISBN : 978-2-296-06701-1 • novembre 2008 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso