• Couverture Protection de l'innovation dans les services : garder le secret ou diffuser?

PROTECTION DE L'INNOVATION DANS LES SERVICES : GARDER LE SECRET OU DIFFUSER?

Emmanuel Larère, Nicolas Minvielle, Sébastien Badault

Cet article est un extrait du livre suivant :
L'innovation dans les services : perspectives et stratégies


Date de publication : novembre 2008
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

L'innovation est un concept exceptionnellement diffus : on parie de l'innovation pour désigner une idée, une création, un concept nouveau qui est développé et ensuite déployé sur un marché. S'il n'y a pas déploiement, l'invention constitue une percée mais pas une innovation. L'innovation peut prendre différente formes : elle peut-être de nature commerciale, technologique, logistique, intellectuelle, elle peut-être un processus, une méthode, un procédé...
Les innovations commerciales (concepts ou idées), organisationnelles, méthodologiques, sociales ne sont pas aujourd'hui protégées par le droit. Il est admis que les idées sont de libre-parcours et le contraire serait extrêmement délicat! Et pourtant il est évident que lorsque l'entreprise développe de nouveaux avantages, de nouvelles offres ou de nouvelles méthodes, elle va vouloir se tes approprier afin d'obtenir une position d'antériorité sur un marché, de développer un avantage
concurrentiel, de proposer une offre originale et ainsi produire de la valeur économique. IInnover c'est bien produire de la valeur
économique. Toute entreprise veut s'approprier t'innovation et le
processus de création de valeur qui en découle en vue de maximiser son profit : si l'idée est copiée par d'autres organisations, la valeur est divisée entre les acteurs, et l'entreprise qui a innové et qui est copiée perd de ce fait son avantage.

     
  • ISBN : 978-2-296-06826-1 • novembre 2008 • 32 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto