• Couverture Les armées en politique : des trajectoires divergentes

LES ARMÉES EN POLITIQUE : DES TRAJECTOIRES DIVERGENTES

Jean-François Daguzan

revue d'origine de cet article : Confluences Méditerranée 29
MAGHREB, MOYEN ORIENT

DÉFENSE, ARMÉE, SÉCURITÉ
Date de publication : mars 1999
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

« L’armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête » Pio BAROJA, L’apprenti conspirateur, 1913.

Dans la littérature qui a été consacrée aux pays du Maghreb depuis leur accession à l’indépendance, les travaux concernant stricto sensu les forces armées sont rares 1. Le fait militaire semble à la fois avoir été exalté dans sa symbolique nationale et gommé dans l’analyse politique (sauf dans le cas de l’Algérie et, dans une moindre mesure, dans celui du Maroc des années 1970). Ajoutons également que l’accès aux sources et la suspicion jetée par les militaires sur tout observateur trop empressé (national ou étranger) a largement découragé les bonnes volontés.

     
  • ISBN : 2-7384-7524-8 • mars 1999 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto