• Couverture Crise de démocratie en Afrique et interventions étrangères :
  • 4eme Crise de démocratie en Afrique et interventions étrangères :

CRISE DE DÉMOCRATIE EN AFRIQUE ET INTERVENTIONS ÉTRANGÈRES :

projet de responsabilité ou enjeux hégémoniques ?

Appiah Adou, Amalaman Djédou Martin

revue d'origine de cet article : Cahiers de l'IREA 1

Date de publication : mars 2016

Après le discours de la Baule et le vent de l'Est à la fin des
années 1980, les nations africaines se lancent
inexorablement dans la quête d'un mode de gestion
politique "prêt-à-porter" inclusif et censé conduire plus
rapidement au développement économique et social. Il s'agit de
la démocratie. Près d'un quart de siècle après cependant, les
faits contrastent avec les attentes de départ. Peu de pays
africains ont pu opérer une rupture avec l'ordre ancien
caractérisé par les partis uniques en raison de la puissance des
forces de rappel empêchant l'avènement d'une nouvelle ère sur
le continent.
Plusieurs raisons expliquent cette incapacité des Africains à
"tropicaliser la démocratie". Selon Darbon (1990), alors que
l'État est un produit culturel ailleurs, notamment dans les
nations économiquement avancées, il représente en Afrique une
organisation héritée du colonisateur

     
  • ISBN : 978-2-343-08570-8 • mars 2016 • 36 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat