• Couverture Un inédit de L. Kanner : Sur deux applications opposées de la notion de métaphore aux psychoses
  • 4eme Un inédit de L. Kanner : Sur deux applications opposées de la notion de métaphore aux psychoses

UN INÉDIT DE L. KANNER : SUR DEUX APPLICATIONS OPPOSÉES DE LA NOTION DE MÉTAPHORE AUX PSYCHOSES

Gwénola Druel-Salmane, François Sauvagnat

revue d'origine de cet article : Psychologie Clinique 14

PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE, PSYCHOLOGIE
Date de publication : décembre 2002
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La psychiatrie de l’enfant connaît Leo Kanner principalement par le fait qu’il fut le premier à décrire,
en 1943, de façon systématique et détaillée le syndrome de l’autisme infantile précoce. Ce que l’on
connaît moins c’est l’intérêt qu’il portait aux troubles du langage chez l’enfant autiste. C’est en ce
sens que nous proposons une traduction de son article de 1946 intitulé "Le langage hors propos et
métaphorique dans l’autisme infantile précoce", dans lequel, à partir de sa clinique, Leo Kanner tente
de préciser ce qui serait la spécificité des troubles du langage chez l’autiste, et nous dégageons les
types de choix qu’il a fait, en laissant de côté les débats “ continentaux ” de l’époque sur la valeur de
la métaphore comme fondement de la capacité de métalangage.

     
  • ISBN : 2-7475-3418-9 • décembre 2002 • 24 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso

17 autres articles dans ce numéro