• Couverture L'oeuvre de Paola Tabet ou l'art de renverser le sens commun
  • 4eme L'oeuvre de Paola Tabet ou l'art de renverser le sens commun

L'OEUVRE DE PAOLA TABET OU L'ART DE RENVERSER LE SENS COMMUN

Marie-Élisabeth Handman

revue d'origine de cet article : Cahiers du Genre 63

Date de publication : novembre 2017
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

L'importance d'une œuvre ne se mesure pas au nombre de pages auxquelles elle a donné lieu. Elle dépend de sa fécondité théorique et, de ce point de vue, l'œuvre de Paola Tabet est à la fois pionnière et immense, même si sa bibliographie est relativement restreinte : cinq articles qui seront retravaillés et fourniront la matière de deux ouvrages, La construction sociale de l'inégalité des sexes. Des outils et des corps (1998) et La grande arnaque. Sexualité des femmes et échange économico-sexuel
(2004), ainsi qu'une enquête sur le racisme chez les élèves du primaire en Italie qui sera publiée sous le titre La pelle giusta (1997), dont un résumé en français est paru en 2000 dans ProChoix. À quoi il convient d'ajouter un entretien avec Hélène Martin et Séverine Rey, "Creuser des évidences toutes naturalisées. Entretien avec Paola Tabet" (2008), une longue interview avec Mathieu Trachman (2009) dans laquelle elle revient sur la notion d'échange économico-sexuel et donne aussi quelques indications biographiques, et un article dans l'ouvrage de Christophe Broqua et Catherine Deschamps (2014), article intitulé "Échange économico-sexuel et continuum" dont elle indique en note

     
  • ISBN : 978-2-343-13518-2 • novembre 2017 • 17 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat