• Couverture Le don d’organes : une approche de sociologie économique
  • 4eme Le don d’organes : une approche de sociologie économique

LE DON D’ORGANES : UNE APPROCHE DE SOCIOLOGIE ÉCONOMIQUE

Philippe Steiner

revue d'origine de cet article : Cahiers Lillois d'économie et de sociologie 41

ECONOMIE ECONOMIE SOCIALE
Date de publication : décembre 2003
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le don d’organes est un bon exemple pour examiner les limites de la relation marchande, l’ensemble des sociétés modernes manifestant, par leurs législations, leur refus de la marchandisation des organes. Trois aspects du don d’organes sont examinés dans cet article : d’abord le fonctionnement de la chaîne du don, ensuite la construction sociale du don, c’est à dire le processus politique et institutionnel par lequel la société traduit ses choix en instances régulatrices des différents segments de la chaîne du don, et enfin les conséquences axiologiques de la création d’un marché des organes que certains économistes ou juristes appellent de leurs voeux. Au terme de l’analyse, la rhétorique du don apparaît décisive dans une situation dite de « choix tragique », comme celle-ci, où la ressource n’est pas suffisante pour satisfaire ceux qui en ont besoin alors même qu’il y va de leur vie.

     
  • ISBN : 2-7475-5328-0 • décembre 2003 • 23 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso