• Couverture Les milices-chasseurs traditionnels dans le jeu politique en Afrique.
  • 4eme Les milices-chasseurs traditionnels dans le jeu politique en Afrique.

LES MILICES-CHASSEURS TRADITIONNELS DANS LE JEU POLITIQUE EN AFRIQUE.

Étude comparée des cas des kamajors de Sierra Leone et des dozo de Côte d'Ivoire

Noel Okobé Datro et Magloire Adingra Kra

revue d'origine de cet article : Cahiers de l'IREA 16

Date de publication : février 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La cohésion sociale est le fondement de toute société, qu'elle soit africaine ou occidentale. Mais au fil des ans, cette vertu connait un recul au profit de la recherche effrénée d'intérêts individuels ou collectifs. Ainsi, plusieurs groupes sociaux en Afrique de l'Ouest vont se lancer dans la quête perpétuelle d'un mieux-être. Le moyen le plus souvent utilisé pour y parvenir est la voie des armes jugée plus efficace et plus concrète. Les cas de la Sierra et de la Côte d'Ivoire sont des exemples tangibles avec les Kamajors et les Dozo passés du statut de chasseurs traditionnels regroupés en des confréries ésotériques ou initiatiques à des groupes de mercenaires ou milices armés illégalement constitués, à la solde de leurs leaders politiques respectifs en quête du pouvoir d'État. Les Kamajors et les Dozo sont une milice, en ce sens qu'ils forment

     
  • ISBN : 978-2-343-14315-6 • février 2018 • 48 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat