• Couverture Le blues des métropoles
  • 4eme Le blues des métropoles

LE BLUES DES MÉTROPOLES

Jean-Paul Loubes

Ville et géopoétique
Date de publication : mai 2016
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Kenneth White écrivait en 2004 : "Bien sûr, il y aura pour longtemps encore une littérature de la ville, faite de romans psychosociologiques, de cartes postales pittoresques et de télégrammes pathétiques, comme il y aura un art urbain fait de bruits abrutissants et de cauchemars en boîte. Mais la cité ne fait plus partie de la cartographie fondamentale" ; il poursuivait : "Voilà longtemps que le "problème urbain" a remplacé la foi dans la ville en tant que structure idéale et l'expérience heureuse de la ville en tant que lieu-où-vivre." L'auteur rappelait alors les propos de Ruskin, d'Henri Michaux, de Rilke, de Max Jacob au sujet de Paris, de James Joyce pour Dublin - propos qui marquent une défiance, un rejet ou une condamnation de la ville moderne. Il rappelle par exemple cette condamnation d'Henri Michaux, dans Ecuador (1928) : "Pour une ville, un esprit d'une certaine dimension ne peut avoir que haine." Les surréalistes, eux, brandissaient la métaphore pour se concilier l'urbain, mais "l'accumulation métaphorique qui en résulte […] finit par engorger la psyché et lasser l'esprit".

     
  • ISBN : 978-2-343-08735-1 • mai 2016 • 19 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat