• Couverture POSTFACE Amorce d'un débat
  • 4eme POSTFACE Amorce d'un débat

POSTFACE AMORCE D'UN DÉBAT

Jean-Paul Loubes et Georges Amar

Ville et géopoétique
Date de publication : mai 2016
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

RB : Est-ce que la seule avenue possible pour la géopoétique est de faire une critique radicale de la ville contemporaine ?
GA : Mon premier argument, dans ce débat, est précisément que la géopoétique ne se réduit pas à une critique de type écologico-politique, fut-ce en plus radical. De telles critiques radicales ont été récurrentes au cours du 20e siècle, de Dada aux Situationnistes par exemple, sans parler des divers mouvements "contre-culturels" et activismes politiques dont le radicalisme alla parfois jusqu'à la violence. Mon second, c'est que la géopoétique "positive" ne peut être réservée au domaine des lettres et des arts. D'ailleurs, s'il n'y a pas encore beaucoup d' "architectes géopoètes" (versus ingénieurs, designers, et autres métiers), il n'y a pas non plus foule d'écrivains, de plasticiens, de philosophes contemporains géopoétiquement convaincants... Plus généralement, la dimension critique de la géopoétique, dont je ne discute pas la nécessité et la pertinence, ne concerne pas exclusivement le phénomène urbain.

     
  • ISBN : 978-2-343-08735-1 • mai 2016 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat