• Couverture
  • 4eme

"L'HOMME DES MACHINES" DE GEORGES BERNANOS

Olivier Dard

revue d'origine de cet article : L'Homme et la Société 205

Date de publication : janvier 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

C'est en juin 1942, alors qu'il est installé au Brésil depuis l'été 1938, qu'en réponse à une "enquête" (Bernanos, 2009 : 129-137). Georges Bernanos (1888-1948) traite pour la première fois, longuement, de ce qu'il appelle "l'homme des machines". Ce thème est appelé chez lui à prendre une importance croissante que l'on mesure à la lecture de son essai, La France contre les robots, rédigé au Brésil, publié en France en février 1947 après le retour de l'écrivain et très largement irrigué par cette thématique. Les textes de Bernanos sur "l'homme des machines" ou "l'homme du machinisme" ont été infiniment moins étudiés que d'autres écrits de l'écrivain catholique et célèbre "dissident" de l'Action française (Sérant, 2016 [1978] ; Labouret, 2012) de Charles Maurras passé au gaullisme2. Et pourtant, aujourd'hui, la prose bernanosienne s'inscrit dans les débats les plus brûlants sur un monde qu'il dénonçait il y a soixante-dix ans déjà comme "tout entier voué à l'Efficience et au Rendement" (Bernanos, 2009 : 109).

     
  • ISBN : 978-2-343-13933-3 • janvier 2018 • 21 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat