• Couverture Effets des appartenances multiples sur les interactions et les stratégies d'acteurs en contexte interculturel
  • 4eme Effets des appartenances multiples sur les interactions et les stratégies d'acteurs en contexte interculturel

EFFETS DES APPARTENANCES MULTIPLES SUR LES INTERACTIONS ET LES STRATÉGIES D'ACTEURS EN CONTEXTE INTERCULTUREL

Pierre Arnaud

Le défi interculturel
Date de publication : janvier 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La recherche dans le domaine interculturel est d'abord centrée sur l'entreprise et ses modes opératoires. Dans la majorité des cas, son objectif est d'éclairer comment les spécificités culturelles agissent dans l'interaction professionnelle, prise au sens le plus large. C'est une approche qui va souvent du collectif - les constructions culturelles spécifiques - vers le particulier - la relation interpersonnelle. L'angle abordé ici est un peu différent. Il s'agit de montrer comment les traits culturels peuvent produire des biais collectifs dans les comportements économiques. En d'autres termes, on recherche ici ce qui échappe à une certaine forme d'universalisme économique, pour s'intéresser à la dimension socioculturelle des dynamiques économiques. Dans un premier temps, on s'est intéressé aux caractères mimétiques de la consommation et de l'usage du crédit aux États-Unis (Arnaud, 2012, 2015, 2016). On en rappellera ici les grandes lignes, avant d'aborder une problématique plus universelle, car elle concerne aussi bien les consommateurs que les entrepreneurs et investisseurs : les biais culturels dans les anticipations. À travers l'exemple américain, on va tenter ici de montrer comment l'Histoire et les mythes nationaux peuvent avoir un effet opératoire sur les anticipations, et donc déterminer culturellement les anticipations au sein d'un groupe.

     
  • ISBN : 978-2-343-13497-0 • janvier 2018 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat