• Couverture Lloyd's fonde sa pensée globale sur la diversité et l'inclusion. De Londres à Paris, et partout ailleurs ?

LLOYD'S FONDE SA PENSÉE GLOBALE SUR LA DIVERSITÉ ET L'INCLUSION. DE LONDRES À PARIS, ET PARTOUT AILLEURS ?

Marie Hélène Carpentier

Cet article est un extrait du livre suivant :
Le défi interculturel


Date de publication : janvier 2018
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

En 1977, Michel Crozier et Erhard Friedberg écrivaient dans L'Acteur et le système : "L'organisation régularise le déroulement des relations de pouvoir. Par son organigramme et par sa réglementation intérieure, elle contraint la liberté d'action des individus et des groupes en son sein, et de ce fait, conditionne profondément l'orientation et le contenu de leurs stratégies" (p. 79). Pouvons-nous imaginer qu'il en soit autrement aujourd'hui, lorsqu'une marque (ou une franchise) tel que le Lloyd's entreprend de moderniser le marché global de l'assurance et de la réassurance des risques au nom de la diversité et de l'inclusion ? The Corporation of Lloyd's se compose de "membres investisseurs [regroupés] en syndicats" ; ceux-ci assurent le développement du marché du Lloyd's, qui occupe actuellement la troisième place mondiale dans son secteur, compte mille salariés, dont environ sept cent au Lloyd's of London et trois cent à l'étranger. Cette institution tricentenaire a développé des partenariats avec cent cinquante pays sur les cinq continents, accueille trente sociétés actives au Lloyd's Building, et possède trente Bureaux, ou filiales, en dehors de Londres, dont dix-sept sont basés dans les plus gros centres d'affaires d'Europe.

     
  • ISBN : 978-2-343-13497-0 • janvier 2018 • 10 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoaplat