• Couverture Vers une nouvelle cartographie des avantgardes, après disparition
  • 4eme Vers une nouvelle cartographie des avantgardes, après disparition

VERS UNE NOUVELLE CARTOGRAPHIE DES AVANTGARDES, APRÈS DISPARITION

Guillaume Loizillon

Cet article est un extrait du livre suivant :
Transitions des arts, transitions esthétiques


Date de publication : janvier 2018
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La modernité et la mondialisation ont provoqué, entre autres effets, l'extension vers une puissance encore accrue des industries culturelles. Elles ont aussi conduit à des redéfinitions de frontières entre les arts et leur rapport à l'idée de tradition. Nous assistons ainsi à la disparition des avant-gardes bien que celles-ci aient alimenté bon nombre des formes de la création contemporaine. Cet effrangement laisse apparaître une nouvelle cartographie où se redistribuent la pratique artistique et la réception selon un double mouvement : d'un côté en direction d'une (dés)intégration encore plus grande au monde marchand, et de l'autre vers la perduration de pratiques authentiquement créatrices qui maintiennent l'impératif de l'invention libre et de l'autonomie. Ce moment de transition redéfinit les partages aussi bien dans la définition des disciplines que dans les conditions d'organisation de celles-ci. Cet article se propose d'opérer un parcours dans ces territoires encore en formation en partant des avant-gardes historiques jusqu'à leur négation. Ici, se localisent des objets que la seule pensée de l'interdiscipline ne peut déjà plus pleinement décrire. Installations, performances, actions en participation, écologie sonore et territoriale, mises en réseau et d'autres redistribuent toutes les assises d'une pensée artistique en s'appuyant sur des formulations du temps et de l'espace socialement repensées.

     
  • ISBN : 978-2-343-13256-3 • janvier 2018 • 10 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat