• Couverture Le lien social : les actions mises en oeuvre par l'UFRAMA pour faciliter l'efficience du droit aux visites familiales
  • 4eme Le lien social : les actions mises en oeuvre par l'UFRAMA pour faciliter l'efficience du droit aux visites familiales

LE LIEN SOCIAL : LES ACTIONS MISES EN OEUVRE PAR L'UFRAMA POUR FACILITER L'EFFICIENCE DU DROIT AUX VISITES FAMILIALES

Obstacles rencontrés par les familles : Recommandations de l'UFRAMA

Gérard Benoist

Droit aux visites des personnes incarcérées
Date de publication : mars 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Il est d'usage d'envisager le parloir sous l'angle des personnes détenues. Le fait de bénéficier de parloirs favorise son état d'esprit, entretien son moral, limite les troubles du comportement et favorise la réinsertion sociale à la sortie. Du coté des familles, le fait de pouvoir rendre visite à son proche détenu est ressenti par certains comme une nécessité. Les rencontres au parloir permettent de maintenir des liens, de se rassurer sur l'état de son proche détenu, de partager en direct joies, soucis et préoccupations et d'envisager l'avenir. Pour les enfants dont un parent est détenu, les parloirs sont souvent importants pour se construire. L'UFRAMA est une union nationale qui regroupe les fédérations régionales des associations de maisons d'accueil des familles et proches de personnes incarcérées appelées FRAMAFAD.

     
  • ISBN : 978-2-343-14292-0 • mars 2018 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat