• Couverture Langues d'intégration, langues de cohabitation. Plurilinguisme et mauvaises langues dans des communes bilingues fribourgeoises
  • 4eme Langues d'intégration, langues de cohabitation. Plurilinguisme et mauvaises langues dans des communes bilingues fribourgeoises

LANGUES D'INTÉGRATION, LANGUES DE COHABITATION. PLURILINGUISME ET MAUVAISES LANGUES DANS DES COMMUNES BILINGUES FRIBOURGEOISES

Veillette Josianne

Mauvaises langues
Date de publication : mars 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette communication est issue de mes recherches doctorales, terminées en décembre dernier a l'Université de Fribourg (Suisse). Celles-ci avaient pour objectif de comprendre les liens entre les représentations de soi, des autres et des langues et les dynamiques de cohabitation observables entre différents groupes - c'est-à-dire entre francophones, germanophones et personnes qui ont connu la migration - dans des communes ≪ bilingues ≫ situées en-dehors de la principale ville du Canton de Fribourg (Suisse). Pour quelles raisons ai-je choisi ce terrain ? Je partais de l'hypothèse que dans les communes de petite taille, les relations quotidiennes entre les habitants sont étroites : j'estimais que la coprésence de langues différentes au sein d'un même espace devait nécessiter un aménagement linguistique spécifique destine a assurer l'harmonie de la cohabitation locale entre groupes majoritaires et minoritaires. Or, l'entrée en vigueur la Loi fédérale sur les étrangers (LEtr, janvier, 2008) autorise dorénavant les cantons de demander aux étrangers d'apprendre une langue locale 1 ; aussi me suis-je interrogée sur les effets induits ou produits par ce texte dans les ≪ processus d'intégration par la langue ≫ de personnes de nationalité étrangère habitant ces communes rurbaines bilingues.

     
  • ISBN : 978-2-343-13723-0 • mars 2018 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat