• Couverture Capacité intrusive et évocation : des territoires communs pour des professionnel(le)s au sein d'un service de Protection Maternelle et Infantile, auprès de Bakary1, un enfant mutique africain
  • 4eme Capacité intrusive et évocation : des territoires communs pour des professionnel(le)s au sein d'un service de Protection Maternelle et Infantile, auprès de Bakary1, un enfant mutique africain

CAPACITÉ INTRUSIVE ET ÉVOCATION : DES TERRITOIRES COMMUNS POUR DES PROFESSIONNEL(LE)S AU SEIN D'UN SERVICE DE PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE, AUPRÈS DE BAKARY1, UN ENFANT MUTIQUE AFRICAIN

Annie Billot

Sujet handicapé
Date de publication : janvier 2013
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La Convention Internationale des droits de l'enfant a reconnu, en 1989, l'intérêt supérieur des droits de l'enfant, dans un statut plein et entier. Il est à protéger et à préparer à ses futures responsabilités. Ce sont vers lui que convergent les préoccupations des différents adultes (professionnels ou non) qui l'entourent. Tous les métiers qui s'exercent auprès d'enfants stimulent notre capacité à solliciter l'enfant en soi, en lui-même, se le représenter, mais aussi se le déprésenter à soi-même pour pouvoir le voir en lui-même et ainsi participer à construire, à maintenir un environnement suffisamment fiable. C'est l'autre (enfant ou adulte) qui me constitue responsable de par la (les) réponse(s) que je vais être en mesure d'apporter en m'adaptant à sa situation. "C'est en moi que le mouvement parti de l'autre achève sa trajectoire : l'autre me constitue responsable, c'est-à-dire capable de répondre." (Ricoeur, 1990, p. 388)

     
  • ISBN : 978-2-336-00392-4 • janvier 2013 • 9 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat