• Couverture L'adolescent et l'activité théâtrale : de l'étrangeté à la subjectivation
  • 4eme L'adolescent et l'activité théâtrale : de l'étrangeté à la subjectivation

L'ADOLESCENT ET L'ACTIVITÉ THÉÂTRALE : DE L'ÉTRANGETÉ À LA SUBJECTIVATION

Ruth Uscalovsky

Sujet handicapé
Date de publication : janvier 2013
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

L'évocation peut se considérer comme une fonction qui donne à l'individu la possibilité de se créer un espace interne pour faire une parenthèse. Évoquer reviendrait à se donner un temps pour soi, pour s'abstraire de l'appel de la réalité externe, pour nourrir un espace intérieur. S'intéresser à la question de l'évocation dans le champ de l'éducation et des pratiques artistiques, d'un point de vue clinique, revient à s'intéresser aux sens et aux motivations des adolescents qui traversent ces espaces pédagogiques et culturels, véritables lieux d'apprentissage et d'expression de soi. Cela conduit à chercher les éléments propres et la valeur des enseignements artistiques passibles d'attirer, d'intéresser et de dynamiser le sujet. Finalement, le terme d'évocation nous interpelle et nous permet d'avancer vers la compréhension des processus des sujets adolescents confrontés à ces espaces pédagogiques. Retenir l'espace de l'atelier d'art dramatique, sous l'angle de l'investissement et de la motivation des sujets, appelle à une réflexion sur la notion de représentation. La capacité à se représenter - et la possibilité de nourrir le travail symbolique de l'adolescent - est essentielle. Se poser la question de la représentation à l'adolescence en lien avec l'éducation conduit à s'intéresser aux espaces pédagogiques susceptibles d'ouvrir chez le sujet adolescent des voies vers la sublimation et la subjectivation.

     
  • ISBN : 978-2-336-00392-4 • janvier 2013 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat