• Couverture L'émotion, un objet à multiples faces : approche théorique, processuelle et fonctionnelle
  • 4eme L'émotion, un objet à multiples faces : approche théorique, processuelle et fonctionnelle

L'ÉMOTION, UN OBJET À MULTIPLES FACES : APPROCHE THÉORIQUE, PROCESSUELLE ET FONCTIONNELLE

Claude Berghmans

Intelligence et compétence émotionnelles en entreprise
Date de publication : juin 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

En fonction des époques, les émotions ont été perçues différemment. Sous l'Antiquité, Aristote les voyait comme des éléments permettant d'évaluer le plaisir de nos actions quotidiennes. Au 17e siècle, Descartes dans son traité, Les Passions de l'âme, proposait une première catégorisation de ces passions qui correspondent aux émotions avec notamment l'amour, la haine, la joie, la tristesse et le désir. Spinoza en fera des forces motivationnelles dans la lignée des penseurs de l'Antiquité. Mais, c'est surtout avec Darwin en 1872, et son ouvrage, L'expression des émotions chez l'homme et l'animal que celles-ci sont vues comme un processus utile au développement et porteur de sens et d'adaptation dans nos interactions quotidiennes. Le véritable débat sur l'origine et la fonction des émotions v apparaître avec le philosophe William James et le physiologiste Walter Cannon au 19e siècle qui introduira notre approche historique des émotions. Au niveau de la psychologie, principal champ d'étude des émotions, le secteur de la psychologie comportementale (behavioriste) ne s'est pas intéressé aux émotions les jugeant difficilement observables et reproductibles et trop fortement associées à notre subjectivité. Ce n'est que vers les années 1980 que cet objet refait surface au niveau du grand public avec les recherches fortement médiatisées du psychologue et journaliste américain Daniel Goleman.

     
  • ISBN : 978-2-343-14507-5 • juin 2018 • 24 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat