• Couverture Une fois (que) + P : un marqueur de consécutivité processuelle
  • 4eme Une fois (que) + P : un marqueur de consécutivité processuelle

UNE FOIS (QUE) + P : UN MARQUEUR DE CONSÉCUTIVITÉ PROCESSUELLE

Anne Theissen

Consécutivité et Simultanéité
Date de publication : mars 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cet article se propose d'aborder un emploi de fois peu étudié, celui où, combiné à un prédicat, il forme une prédication seconde qui marque que la prédication principale est en relation de consécutivité avec le procès indiqué par la prédication seconde (Une fois déshabillée, Léa alla se coucher). Après avoir distingué, dans une première partie, cet emploi d'autres emplois de fois, nous étudierons dans la seconde, les conditions d'émergence de cette interprétation de consécutivité et montrerons qu'il ne s'agit pas d'une consécutivité temporelle, mais d'une consécutivité de procès. Nous recourrons à la dimension aspectuelle pour expliquer dans la dernière partie comment s'établit l'interprétation en question. [→ une fois (que) ; consécutivité ; accompli ; procès ; occurrence verbale]

     
  • ISBN : 978-2-343-14278-4 • mars 2018 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat