• Couverture Réflexions sur l'enseignement et l'apprentissage du finnois et du français
  • 4eme Réflexions sur l'enseignement et l'apprentissage du finnois et du français

RÉFLEXIONS SUR L'ENSEIGNEMENT ET L'APPRENTISSAGE DU FINNOIS ET DU FRANÇAIS

Aija-Leena Nurminen

revue d'origine de cet article : Cahiers d'Etudes hongroises et finlandaises 21

Date de publication : juillet 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La France a été l'un des premiers pays à reconnaître l'indépendance de la Finlande dès le 4 janvier 1918. Les relations diplomatiques entre la Finlande et la France se sont nouées l'année suivante. Les échanges économiques, politiques et culturels ont dès lors été constants. Le français (ou philologie française) est enseigné à l'université d'Helsinki depuis plus de cent ans, la chaire de philologie romane existe quant à elle depuis 1908. L'enseignement du français commence plus tard dans d'autres universités dont Turku et Jyväskylä. L'enseignement du finnois à l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) à Paris a débuté en 1931, à l'initiative d'Aurélien Sauvageot, linguiste fondateur des études finnoougriennes.

     
  • ISBN : 978-2-343-15136-6 • juillet 2018 • 5 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat