• Couverture L'Incompris fascinant : Kaurismäki par les critiques de cinéma français
  • 4eme L'Incompris fascinant : Kaurismäki par les critiques de cinéma français

L'INCOMPRIS FASCINANT : KAURISMÄKI PAR LES CRITIQUES DE CINÉMA FRANÇAIS

Aymeric Pantet

revue d'origine de cet article : Cahiers d'Etudes hongroises et finlandaises 21

Date de publication : juillet 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans Les cahiers du cinéma de mai 1990, Antoine de Baecque consacre son article "La séquence du mois, La perfection d'un crime" à La fille aux allumettes (Aki Kaurismäki, Tulitikkutehtään tyttö, 1990). Plus particulièrement, il analyse la séquence où Iris empoisonne ses parents, où selon lui "[Kaurismäki] filme le crime du petit à petit dans une succession implacablement précipitée. Comme si Bresson avait volé la caméra du Sacha Guitry de La poison : on ne voit rien, mais tout s'est déroulé.1" Plus loin, dans l'article "Critiques, La fabrique de sentiments" du même numéro de la revue, Antoine de Baecque écrit :

     
  • ISBN : 978-2-343-15136-6 • juillet 2018 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat