• Couverture La Loi n° 98/004 du 14 avril 1998 d'orientation de l'éducation au Cameroun : langue de bois ou langue du droit ?
  • 4eme La Loi n° 98/004 du 14 avril 1998 d'orientation de l'éducation au Cameroun : langue de bois ou langue du droit ?

LA LOI N° 98/004 DU 14 AVRIL 1998 D'ORIENTATION DE L'ÉDUCATION AU CAMEROUN : LANGUE DE BOIS OU LANGUE DU DROIT ?

Léonie Metangmo-Tatou, Gilbert Daouaga Samari

La langue et le droit
Date de publication : septembre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Depuis 1996, année de la promulgation de la Constitution, à ce jour, le Cameroun s'engage progressivement dans la mise en œuvre d'une nouvelle politique linguistique éducative : celle qui accorde autant aux langues et cultures nationales (LCN) qu'aux langues officielles (LO) une place dans le système éducatif national. En effet, plusieurs décisions ont été prises pour soutenir cette politique, sa mise en place et sa mise en œuvre (Léonie Métangmo-Tatou, 2001 ; Gilbert Daouaga Samari, 2016a). Plus récemment encore, le président de la République a créé la Commission du bilinguisme et du multiculturalisme1. Mais le texte qui retient notre attention dans cette réflexion est la Loi n° 98/004.

     
  • ISBN : 978-2-343-15387-2 • septembre 2018 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat