• Couverture La sommellerie change de genre
  • 4eme La sommellerie change de genre

LA SOMMELLERIE CHANGE DE GENRE

Ségolène Lefevre

La cuisine a-t-elle un "sexe" ?
Date de publication : novembre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans notre imaginaire occidental, Dionysos puis Bacchus sont les divinités masculines du vin, laissant aux femmes les rôles de servantes que ce soit les Ménades qui dansaient nuitamment en scandant "Evohé", ou les officiantes qui servaient le vin lors des grandes fêtes religieuses. Les rôles ont été répartis dès l'aube des temps, mais d'autres civilisations ont préféré choisir des déesses pour symboliser le vin, des femmes qui distribuaient cette boisson et initiaient les hommes à sa dégustation. Ce n'était pas un pays de vin, cela se passait à Babylone où les femmes étaient beaucoup plus libres vis-à-vis du vin, donc aucun a priori sur leur rôle de cabaretière. On retrouve ces servantes du vin dans les tavernes et les auberges, à Rome et dans l'Occident du Moyen-âge à nos jours.

     
  • ISBN : 978-2-343-15868-6 • novembre 2018 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat