POÉTIQUE DU MAL. UNE MÉTAPHORE DE LA FAUTE CHEZ BAUDELAIRE

in "La faute", Alkemie, Paris, Garnier Classiques, n° 22, 2018.

Gilles Guigues

Date de publication : décembre 2018

Article publié dans "La faute", Alkemie, Paris, Garnier Classiques, n° 22, 2018.

Alkemie, revue semestrielle internationale de littérature et de philosophie.

Résumé et mots-clés en français



Chez Baudelaire, il existe une tendance mystique, portée moins vers Dieu que vers l'absolu, dans laquelle la Faute originelle est transformée par la religion de l'art. Par une théologie négative, qui consent au vice pour goûter la volupté dans le mal, le poète satisfait ses aspirations supérieures.

Mots-clés : Mystique, Dieu, Faute, mal, religion de l'art

Résumé et mots-clés en anglais

At Baudelaire, there is a mystical tendency, turned less towards God than towards the absolute, in which the original Fault is transformed by the religion of art. By a negative theology, which consents to the vice to taste the voluptuousness in evil, the poet satisfies his superior aspirations.

Keywords : Mystical, God, Fault, evil, religion of art

     
  • décembre 2018