• Couverture La contribution de Jean Chardin à l'image de l'enfermement continental de la Perse
  • 4eme La contribution de Jean Chardin à l'image de l'enfermement continental de la Perse

LA CONTRIBUTION DE JEAN CHARDIN À L'IMAGE DE L'ENFERMEMENT CONTINENTAL DE LA PERSE

Thomas Flichy de la Neuville

revue d'origine de cet article : Orients Stratégiques 10

Date de publication : janvier 2020
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans ses Voyages en Perse, (1711) Jean Chardin décrit un pays tournant irrémédiablement le dos à la mer. Faute d'investissement maritime, les souverains Safavides en sont réduits à échafauder une politique subtile de division de leurs adversaires afin d'en conjurer l'influence. Au XIXe siècle, les mers entourant la Perse seront divisées en deux zones d'influence britannique et russe sans qu'une véritable marine persane n'émerge. Ce manque d'investissement maritime est à la racine des stratégies asymétriques iraniennes actuelles dans le golfe Persique. 

     
  • ISBN : 978-2-343-19342-7 • janvier 2020 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat