• Couverture Coups de projecteur sur la guerre secrète au Proche et Moyen-Orient
  • 4eme Coups de projecteur sur la guerre secrète au Proche et Moyen-Orient

COUPS DE PROJECTEUR SUR LA GUERRE SECRÈTE AU PROCHE ET MOYEN-ORIENT

Alain Rodier

revue d'origine de cet article : Orients Stratégiques 10

Date de publication : janvier 2020
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

L'assassinat de Jamal Khashoggi à Istanbul en octobre 2018, la neutralisation d'Abou Bakr al-Baghdadi un an plus tard au nord-ouest de la Syrie, les attaques de missiles et/ou de drones dirigées contre les installations pétrolières et les navires marchands saoudiens intervenues tout au long de l'année 2019, ne constituent que la partie visible des guerres secrètes qui se mènent aujourd'hui au Proche- et Moyen-Orient. Elles engagent les services spéciaux de la région mais aussi ceux des pays qui y défendent leurs intérêts. Pour tous, ce que les professionnels surnomment parfois " le Grand jeu ", consiste d'abord à recueillir du renseignement par des moyens techniques, humains, collaborationnels ou opérationnels. Ce sont d'abord les Américains qui font la plus grande moisson. La traque d'al-Baghdadi qui a permis de localiser la villa dans laquelle il se cachait est un modèle du genre qui sera certainement enseignée à l'avenir dans les écoles d'espionnage. Ce sont les renseignements stratégiques et tactiques recueillis par les Russes qui leur ont permis de mener une guerre à faible coût en Syrie. Comme d'habitude, les Israéliens ont été performants dans la localisation de cibles ponctuelles situées en Syrie et en Irak. Ces guerres de l'ombre vont se poursuivre dans l'avenir car les intérêts des multiples camps continuent d'être fondamentalement différents.

     
  • ISBN : 978-2-343-19342-7 • janvier 2020 • 20 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat