• Couverture Émotions, épistémologie et action collective dans des contextes de violence sociopolitique. Quelques réflexions sur une expérience de recherche féministe
  • 4eme Émotions, épistémologie et action collective dans des contextes de violence sociopolitique. Quelques réflexions sur une expérience de recherche féministe

ÉMOTIONS, ÉPISTÉMOLOGIE ET ACTION COLLECTIVE DANS DES CONTEXTES DE VIOLENCE SOCIOPOLITIQUE. QUELQUES RÉFLEXIONS SUR UNE EXPÉRIENCE DE RECHERCHE FÉMINISTE

Diana Gómez Correal

revue d'origine de cet article : Cahiers Genre et Développement 11

Date de publication : novembre 2019
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Sous l'influence du logocentrisme, les émotions ont été ignorées et dévalorisées et leur importance dans la construction des rapports sociaux, des communautés et, plus généralement, de la société, a été occultée. La vision dichotomique de la modernité hégémonique qui oppose raison et émotion a contribué à ce que le rôle des émotions dans la politique, la domination, la production du savoir, la construction de la réalité, les identités et les subjectivités soit longtemps ignoré dans les différentes disciplines du savoir ainsi que dans la micro et la macro-politique, au même titre que le caractère central du care et l'expérience même de la souffrance sociale.

     
  • ISBN : 978-2-343-18687-0 • novembre 2019 • 10 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat

22 autres articles dans ce numéro

Présentation des Cahiers genre et développement
Christine Verschuur
Introduction. Colonialité des savoirs et expertes en genre et développement
Christine Verschuur
Extraversion des savoirs
Paulin J. Hountondji
Quelques réflexions sur le colonialisme intellectuel et les dilemmes auxquels fait face la théorie sociale latino-américaine
Arturo Escobar
Études décoloniales et intersectionnalité dans une perspective féministe latino-américaine
Mara Viveros Vigoya
Déplacer le signe : vers une politique féministe translocale de la traduction
Claudia de Lima Costa et Sonia E. Alvarez
Tournant décolonial, théorie critique et pensée hétérarchique
Santiago Castro-Gómez et Ramón Grosfoguel
Utiliser les apports théoriques du Sud : décoloniser les sciences sociales dans la théorie, la recherche et leurs applications
Raewyn Connell
La recherche action participative (RAP) : origines universelles et défis actuels
Orlando Fals-Borda
Vers une méthodologie en études féministes
Maria Mies
Repenser le genre à partir du Sud
Raewyn Connell
Entre vocation militante et profession émergente : l'expertise sur le genre en contexte postsocialiste en Europe de l'Est
Ioana Cîrstocea
Les expertes en genre dans les espaces israélo-palestiniens : entre savoir militant et compétence technique
Elisabeth Marteu
Repenser la critique de l'orientalisme : production des savoirs et perspectives féministes progressistes
Özlem Altan-Olcay
Les féministes en Afrique s'organisent. Stratégie, voix et pouvoir
Charmaine Pereira
Les différents sens de l'égalité de genre dans le développement : le cas de la Norvège et de l'Éthiopie
Marit Tolo Østebø et Haldis Haukanes
Savoirs féministes et expertise de genre à l'épreuve des crises des personnes réfugiées au Kenya et en Jordanie
Katarzyna (Kasia) Grabska et An Van Raemdonck
Former ou transformer les expertes en genre depuis le Sud. Les défis d'un programme de formation en Afrique de l'Ouest
Christine Verschuur, Cheikh Sadibou Sakho et Yvette Onibon Doubogan
La sorcière, la guérisseuse et la naissance de la science moderne
Silvia Federici
Normes de genre, pratiques et savoirs agricoles féminins au Cameroun : une approche historique
Chantal Ndami
Vraiment "gagnant-gagnant" ? Comment les féministes questionnent les programmes de micro-finance
Kalpana Karunakaran
Le savoir de l'autre en question. Chroniques de la recherche ordinaire dans un pays "du Sud" (Brésil) dans des programmes de santé
Francine Saillant