• Couverture La théâtralisation du corps de la femme congolaise dans le coupé-décalé
  • 4eme La théâtralisation du corps de la femme congolaise dans le coupé-décalé

LA THÉÂTRALISATION DU CORPS DE LA FEMME CONGOLAISE DANS LE COUPÉ-DÉCALÉ

Félicité Mireille Nkanza-Nzenza

Le coupé-décalé en République du Congo. Esthétique des trajectoires différenciées
Date de publication : juin 2021
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le coupé-décalé est à la fois une musique et une danse urbaines. Ses dimensions esthétiques ouvrent une fenêtre à l'analyse de la fonction que la femme y joue. Selon toute vraisemblance, la femme est au cœur des utopies et des fonctions communicatrices que le coupé-décalé congolais développe. Ainsi, son corps apparaît clairement comme un "corps-sexe" qui exprime publiquement un amour-tragédie, voire un hymne à l'amour, par la sublimation et l'exaltation des parties attirantes de la femme. De proche en proche, le coupé-décalé est devenu un état d'esprit qui se développe dans la sphère sociologique des jeunes marginalisés. Cette musique situe la femme à l'interface des réalités sociales, par la théâtralisation du corps de la femme, et la revendication d'un bien-être social qui fait défaut aux jeunes.

     
  • ISBN : 978-2-343-22811-2 • juin 2021 • 30 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat