• Couverture Oralité : mythe ou réalité ? La langue de Mort à crédit face à ses traducteurs italiens
  • 4eme Oralité : mythe ou réalité ? La langue de Mort à crédit face à ses traducteurs italiens

ORALITÉ : MYTHE OU RÉALITÉ ? LA LANGUE DE MORT À CRÉDIT FACE À SES TRADUCTEURS ITALIENS

Valeria Ferretti

LANGAGE(S) ET TRADUCTION
Date de publication : juillet 2021
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

En 2015, j'ai soutenu ma thèse de doctorat portant sur la traduction en italien d'une oralité mythique : la langue de L.-F. Céline, telle qu'elle est proposée dans son deuxième roman, Mort à crédit. Je dis bien mythique, car il s'agit d'une oralité au deuxième degré qui loin de la.naturalité' du parler (mythe littéraire) reprend dans l'espace fictionnel du roman les structures et le lexique de la langue populaire, en les hybridant avec certaines idiosyncrasies typiques du romancier parisien.
Ce statut particulier de l'écriture suscite, pour le traducteur italien, des problèmes à différents niveaux, dont on essayera de tenir compte. Le but est donc de creuser les traits saillants de la poétique célinienne à l'aide de deux pratiques traduisantes, notamment celles de Giorgio Caproni et de Giuseppe Guglielmi, auxquelles nous ajouterons notre vision traductologique.

     
  • ISBN : 978-2-343-23513-4 • juillet 2021 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat