• Couverture Fin de parcours
  • 4eme Fin de parcours
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

« La justice est une chose ; la réconciliation en est une autre. La justice s'occupe des criminels, qu'ils comprennent ou non qu'ils se sont fourvoyés. Mais la réconciliation est bien plus compliquée, et elle est impossible tant que les criminels n'auront pas manifesté de repentir. Alors seulement ils pourront supplier leurs victimes de leur pardonner ; alors seulement la réconciliation sera possible ». Karel Kovanda, ancien ambassadeur de la République tchèque à l'ONU.

     
  • ISBN : 2-296-01134-9 • septembre 2006 • 11 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso

du même auteur

ANNEXES
André-Michel Essoungou
CONCLUSION
Un tribunal politiquement encadré
André-Michel Essoungou
COUPS D'ÉCLATS ET LUNE DE MIEL
André-Michel Essoungou
CRISES ET PARALYSIE
André-Michel Essoungou
DÉTENUS DU TPIR, AU 1ER AVRIL2006 (LES)
André-Michel Essoungou
ÉLOGE DU RÉALISME
André-Michel Essoungou
ET LA JUSTICE INTERNATIONALE FUT
André-Michel Essoungou
ET TOUS SE TURENT
André-Michel Essoungou
INTRODUCTION
La justice est aussi un théâtre
André-Michel Essoungou
NUREMBERG, MAIS PAS KIGALI
André-Michel Essoungou
PREUVE PAR AKAYESU ET KAMBANDA (LA)
André-Michel Essoungou
REPÈRES CHRONOLOGIQUES
André-Michel Essoungou
TEMPS DE L'ABANDON (LE)
André-Michel Essoungou
UN GÉNOCIDE SI PRÉVISIBLE
André-Michel Essoungou