• Couverture Les pères qui gagnent. et Catherine Marry Descendance et réussite professionnelle chez les ingénieurs
  • 4eme Les pères qui gagnent. et Catherine Marry Descendance et réussite professionnelle chez les ingénieurs

LES PÈRES QUI GAGNENT. ET CATHERINE MARRY DESCENDANCE ET RÉUSSITE PROFESSIONNELLE CHEZ LES INGÉNIEURS

Charles Gadéa, Catherine Marry

revue d'origine de cet article : Travail, Genre et Sociétés 3



TRAVAIL SOCIAL
Date de publication : mars 2000
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

A l'inverse des femmes, les ingénieurs masculins connaissent une réussite professionnelle d'autant plus remarquable qu'ils ont une descendance nombreuse. A partir d'un examen de la littérature portant sur les hommes et sur les ingénieurs la discussion est menée sur les principales hypothèses que suggère ce constat. Ces pères à qui sourit la fortune professionnelle sont-ils des Breadwinners au sens parsonien, soutenus dans leur carrière par une épouse bien dotée et dont la responsabilité d'enfants à nourrir stimule un zèle au travail apprécié par les employeurs, ou des ingénieurs plus conformes que les autres aux représentations dominantes de la virilité? Au terme de l'analyse, appuyée sur diverses enquêtes statistiques sur les ingénieurs diplômés et cadres, il est difficile de trancher entre ces diverses figures, tout comme sur celle, plus étonnante, des ingénieurs célibataires et sans enfant, aux carrières nettement moins brillantes.

  • DOSSIER
  • ISBN : 2-7384-8902-8 • mars 2000 • 27 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso