• Couverture
  • 4eme

"E SE MAIS MUNDO HOUVERA, LÀ CHEGARÀ"

La région du Cap-Vert, première tentative de colonisation portugaise ouest-africaine à l'aube de la grande traite atlantique (XV-XIXe siècles)

Tobias Green

Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel
Date de publication : novembre 2007
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le 16 septembre 1462, Alphonse V, Roi du Portugal, donna à son frère, l'"Infante" Dom Fernando, douze îles récemment découvertes par les marins portugais dans l'Atlantique, au large de l'Afrique. On les appela les îles du "Cabo Verde" car elles étaient situées au large de la même région de la côte africaine qui était toujours verdoyante. Elles sont connues aujourd'hui sous le nom de l'archipel du Cap-Vert. Le peuplement de ces îles, proches des côtes de Guinée et du Sénégal, où les Portugais avaient des liens commerciaux depuis quelques années et qui pouvaient servir d'escale pour la poursuite des explorations atlantiques, commença la même année.Néanmoins, la distance entre l'archipel et le Portugal signifiait que des efforts supplémentaires devaient être faits par la Couronne pour encourager l'installation des Portugais. Ainsi, quatre ans plus tard, des privilèges commerciaux furent donnés à ceux qui étaient prêts à se risquer vers ces terres inconnues au large des côtes africaines.

     
  • ISBN : 978-2-296-04024-3 • novembre 2007 • 28 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso