• Couverture LA THÉORIE DU ROMAN HÉROÏQUE (ENVIRON 1640 - ENVIRON 1660), PREMIÈRE POÉTIQUE D'UN ROMAN HISTORIQUE ?
  • 4eme LA THÉORIE DU ROMAN HÉROÏQUE (ENVIRON 1640 - ENVIRON 1660), PREMIÈRE POÉTIQUE D'UN ROMAN HISTORIQUE ?

LA THÉORIE DU ROMAN HÉROÏQUE (ENVIRON 1640 - ENVIRON 1660), PREMIÈRE POÉTIQUE D'UN ROMAN HISTORIQUE ?

Camille Esmein

revue d'origine de cet article : Narratologie 7

Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Les travaux modernes sur le roman historique ont montré que la distinction entre genres historiques et genres fictionnels ne se faisait pas tant en fonction du contenu littéral que de l'intention de l'auteur et du récepteur: la fusion du réel et de la fiction, et la conscience du caractère fictionnel de cette réunion, sont fonction de la tradition, d'un public déterminé, de formes et de thèmes donnés1. À l'époque classique, la distinction entre poésie et histoire se fonde sur un procédé continu de lecture et de commentaire de la Poétique d'Aristote, ce qui explique que soit constamment pris en compte l'enjeu de l'utilisation de l'histoire dans le roman. Mais, d'accessoire et de ponctuelle qu'elle était jusque-là, la présence du matériau historique devient à peu près systématique à partir de 1630 dans le théâtre, de 1650 dans le roman.

     
  • ISBN : 978-2-296-05036-5 • mars 2008 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso

22 autres articles dans ce numéro

SI L'HISTOIRE M'ÉTAIT CONTÉE...
Claudie Bernard
LA FOCALISATION INTERNE DANS LE ROMAN HISTORIQUE : LES CHRONIQUES ITALIENNES, SALAMMBÔ
Marie Parmentier
ROMAN HISTORIQUE, ROMAN DRAMATIQUE : ÉTUDE DE LA FONCTION GÉNÉRIQUE DE LA THÉÂTRALITÉ DANS LE ROMAN HISTORIQUE ROMANTIQUE
Agathe Lechevalier
LE "ROMAN À HISTOIRE" DE MARGUERITE YOURCENAR
Fabienne Viala
ROMANS HISTORIQUES ET HISTORIENS PROFESSIONNELS : REMARQUES SUR UNE COMPÉTITION POUR LA REPRÉSENTATION DU PASSÉ
Laurent Broche
ENTRE HISTOIRE, FICTION ET TÉRATOLOGIE. LA MESSALINA DE FRANCESCO PONA
Jean-François Lattarico
L'HISTOIRE SECRÈTE DE L'HISTOIRE : L'INVENTION DE LA FEINTISE FICTIONNELLE DANS LA NOUVELLE HISTORIQUE AU XVIIe SIÈCLE
Christine Noille-Clauzade
LE ROMAN HISTORIQUE AU SORTIR DE LA RÉVOLUTION
Brigitte Louichon
FIL DU RÉCIT, TRAME HISTORIQUE ET TOILE FATIDIQUE DANS UN CONTE DE DEUX VILLES DE CHARLES DICKENS
Sylvie Ballestra-Puech
NARRA TOLOGIE ET ÉPISTÉMOLOGIE. GAUTIER ET L'INVENTION DU ROMAN
Gisèle Séginger
LE CAPITAINE FRACASSE, UN ROMAN HISTORIQUE SANS HISTOIRE ?
Sarah Mombert
FORMES ET ENJEUX DES INSCRIPTIONS HISTORIQUES DANS LA BATAILLE DE PHARSALE DE CLAUDE SIMON
Michel Bertrand
POUR UNE NARRATION CINÉMATOGRAPHIQUE DE L'HISTOIRE: LA ROUTE DES FLANDRES
Bérénice Bonhomme
HISTOIRE ET FICTION DANS LE GRAND VOYAGE DE JORGE SEMPRUN ET LA DANSE DE GENGIS COHN DE ROMAIN GARY
Lucie Bertrand
L'HISTOIRE "AUX FRONTIERES DU DIRE" : LITTÉRATURE FRANCOPHONE D'AFRIQUE SUBSAHARIENNE
DelphineLaurenti
"J'ESPÈRE ÊTRE LU EN 1640" : DE L'HISTOIRE ET DU ROMAN DANS L'ŒUVRE DE PASCAL QUIGNARD
Christine Jérusalem
UT PICTURA HISTORIA : LE PERS/LÈS DE CERVANTÈS, ROMAN HISTORIQUE ?
Christian Bouzy
ENTRE ROMAN À THÈSE ET ROMAN HISTORIQUE, LE ROMAN HISTORICO-DIDACTIQUE
Marina Girardin
LE ROMAN HISTORIQUE ESPAGNOL CONTEMPORAIN (1975-2000)
Isabelle Touton
LE ROMAN D'HENRI IV DE HEINRICH MANN : UN ROMAN HISTORIQUE OU UN ROMAN ENGAGÉ ?
Chantal Edet-Ghomari
L'HISTOIRE, INSTRUMENT DE PROPAGANDE DANS LES DÉRACINÉS
Maud Hilaire
"CE N'EST PAS UNE ENCLAVE ; C'EST UN NOYAU" L' AFFAIRE DREYFUS DANS JEAN BAROIS, À PARTIR DE LA RÉCEPTION CRITIQUE DU ROMAN EN 1913-1914
Hélène Baty-Delalande