• Couverture LA RELIGIOSITÉ DES EUROPÉENS: DIVERSITÉ ET TENDANCES COMMUNES
  • 4eme LA RELIGIOSITÉ DES EUROPÉENS: DIVERSITÉ ET TENDANCES COMMUNES

LA RELIGIOSITÉ DES EUROPÉENS: DIVERSITÉ ET TENDANCES COMMUNES

Pierre Bréchon

revue d'origine de cet article : Politique Européenne 24

Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le rapport des individus au domaine religieux, ce que désigne le terme de religiosité, est difficile à appréhender. D'une part, la défmition même de la religion ne fait pas consensus chez les spécialistes de sciences sociales (Lambert, 1991). On peut adopter des définitions très larges et fonctionnalistes, dans la lignée de Durkheim pour qui le religieux réside dans des choses sacrées, adorées par un groupe social qui célèbre ainsi son unité, que ce soit dans le totem de la tribu ou dans le drapeau de la nation. TIpeut être aussi considéré comme apportant des réponses aux questions non résolues du sens de la vie et du monde; entrent alors dans le champ religieux tout~s les croyances concernant les phénomènes inexpliqués par les sciences. A l'inverse de ces défmitions larges, on peut en adopter une, plus étroite, qui supposerait la croyance à un dieu ou au moins à une réalité suprahumaine ou supra-empirique!. La définition qui fonctionne socialement relève largement de cette dernière approche, où le religieux est limité. C'est d'ailleurs pour cela que certaines personnes disent aujourd'hui ne pas être religieuses, rejeter les croyances au divin mais être ouvertes à une recherche spirituelle, à une voie de sagesse et de sérénité, qui tient autant de la philosophie de la vie que de la religion au sens classique.

     
  • ISBN : 978-2-296-05052-5 • mars 2008 • 21 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso