• Couverture Le problème chypriote aux frontières de l'Union européenne
  • 4eme Le problème chypriote aux frontières de l'Union européenne

LE PROBLÈME CHYPRIOTE AUX FRONTIÈRES DE L'UNION EUROPÉENNE

Magali Gruel-Dieudé

Frontières et sécurité de l'Europe
Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Chypre a été successivement achéenne, phénicienne, égyptienne, perse, ptolémaïque, romaine, byzantine, franque, vénitienne, ottomane, anglaise puis divisée entre les Chypriotes grecs et turcs. Pourra-t-elle enfin devenir chypriote? La réponse à cette question donnerait sans doute la solution du problème chypriote. Malgré l'entrée de l'île dans l'Union européenne, l'esprit public à Chypre reste singulièrement plongé, d'une manière certainement abusive, dans l'histoire. Le 1er mai 2004, Chypre est entrée dans l'Union européenne. La République de Chypre, rappelons-le, est la partie sud de l'île de Chypre sous influence grecque et rappelons aussi qu'elle seule a adhéré à cette même date à l'Union européenne en signant au nom de l'île entière. La République turque de Chypre Nord (RTCN) qui représente 37 % du territoire n'a pas pu la rejoindre à cause de sa situation particulière de non-reconnaissance par la communauté internationale. Ainsi, l'application de l'acquis communautaire est suspendue au nord de l'île, jusqu'à ce que le Conseil européen, à l'unanimité, en décide autrement. Dès lors qu'on s'intéresse aux concrétisations de l'unification européenne, on ne peut être qu'interpellé par le cas chypriote.

     
  • ISBN : 978-2-296-05112-6 • mars 2008 • 13 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso