• Couverture POÈMES POUR L'ALGÉRIE HEUREUSE OU LA RECONQUÊTE DU PATRIMOINE ALGÉRIEN
  • 4eme POÈMES POUR L'ALGÉRIE HEUREUSE OU LA RECONQUÊTE DU PATRIMOINE ALGÉRIEN

POÈMES POUR L'ALGÉRIE HEUREUSE OU LA RECONQUÊTE DU PATRIMOINE ALGÉRIEN

Ali Yédes

Assia Djebar
Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le "poète" populaire du Maghreb s'appelle meddah, un mot arabe qui veut dire, littéralement, panégyriste, celui qui chante l'éloge de quelqu'un ou de quelque chose. En plus de sa capacité de versificateur, le meddah peut être aussi un chanteur et un conteur. Tandis que la poésie est traditionnellement liée à l'écriture, la poésie populaire du Maghreb est généralement transmise oralement en langue arabe dialectale. Cependant, dans son poème intitulé Écris! (PA, p. 13), le meddah Cheick Ben Osman semble exprimer le désir d'aller au-delà de l'oralité. Le meddah, qualifié par Djebar comme "témoin" de son siècle, a lui-même besoin du poète lettré comme témoin pour inscrire ses paroles et assurer ainsi le témoignage de l'histoire. Il lui demande donc d'écouter et d'écrire ce qu'il dit: Dans tes cahiers, écris la satire de ce siècle, poète! Écoute-moi! Tu entendras les vérités de ces jours étranges. Tu dois les inscrire pour notre histoire.

     
  • ISBN : 978-2-296-05194-2 • mars 2008 • 22 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso