• Couverture LA FEMME SANSSÉPULTURE OU LE LIEU DE MÉMOIRE FÉMININ EN MOUVEMENT
  • 4eme LA FEMME SANSSÉPULTURE OU LE LIEU DE MÉMOIRE FÉMININ EN MOUVEMENT

LA FEMME SANSSÉPULTURE OU LE LIEU DE MÉMOIRE FÉMININ EN MOUVEMENT

Mina Aït M'Barek

Assia Djebar
Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La Femme sans sépulture! d'Assia Djebar décrit la trajectoire d'une femme algérienne. Cette femme disparue, dont le corps n'a jamais été retrouvé par les siens, est emblématique de I'histoire coloniale de l'Algérie. Zoulikha, "première fille musulmane diplômée de la région" (FS, p. 18) est une femme rebelle au conformisme de son époque. Elle est tour à tour celle qui "circulait [dans les années 30- 40] au village comme une Européenne: sans voile ni le moindre fichu!" (FS, p. 18) et "dame voilée, le port droit, les yeux non baissés" (FS, p. 111) dans le mouvement historique de son pays.2 Si le texte de Djebar est le récit de la vie d'une femme sans sépulture, alors on peut se poser la question du lieu à partir duquel parle ce texte. Les souvenirs rendent-ils à Zoulikha un lieu de repos? Les femmes qui se sont battues durant la guerre d'indépendance ont-elles besoin de ce lieu de repos? Ce lieu de repos ne serait-il pas synonyme d'oubli? Dans le contexte post- colonial, la prise de parole est symbolique du refus de cette même parole au moment historique des colonies.

     
  • ISBN : 978-2-296-05194-2 • mars 2008 • 8 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso